1 ere sortie de la nouvelle promo GSJA

1 |

Voici un petit article écrit par Jules, résumant la sortie du groupe.

Le 21 et 22 janvier, un week-end cascade de glace était prévu pour le Groupe Savoie Jeunes Alpinistes. Accompagnés de Romaric Pellicier et de Fred Juarez, les cinq membres du groupe présents ce jour là se sont d’abord dirigés vers le secteur de St-Guérin dans le massif du Beaufortain, qui offrait un beau potentiel pour la glace avec les conditions du moment. En partant de la route enneigée en dessous du barrage, l’équipe s’oriente tout d’abord vers les deux cascades qui bordent la route pastorale surplombant le lac, mais la première cascade en deux ou trois longueurs n’est pas encore totalement formée et celle en free-standing coule abondamment et paraît peu en condition.

La décision de partir vers un autre site, St-Glégeorge, est prise et le groupe commence alors les recherches de cette cascade située en amont de la pointe sud du lac de St-Guérin. Après quelques recherches en ski de randonnée, l’équipe tombe sur un très beau site,sauvage moins formé que sur le topo mais avec toutefois de belles longueurs situées entre le 4e et 5e degrés. Le lieu est désert et c’est un plaisir de pouvoir grimper sans autres cordées.

Deux grimpeurs partent en tête pour installer des moulinettes, puis la grimpe s’enchaîne sur une belle glace bleutée, un peu cassante mais excellente pour la pose de pieds. Quatre voies sont installées et la grimpe en tête et en moulinette s’organise, l’occasion de voir et revoir plusieurs gestuelles.

Une fois les bras de chacun mis à l’épreuve, cette belle sortie se termine avec une descente du barrage à la frontale.
Photo nuit
Après une nuit passée dans le village de Bellentre en Haute Tarentaise, une grande voie de glace est prévue pour le Dimanche. Plusieurs voies orientées sud au dessus de Peisey-Nancroix paraissent bien formées mais le foehn et l’adoucissement des températures réoriente le groupe vers un secteur plus classique mais moins exposé, la cascade du Mône, accessible avec une courte approche de trente minutes.
La voie est composée de six longueurs avec plusieurs ressauts allant du 3e degré au 4e degré, avec notamment une belle longueur verticale d’une trentaine de mètres.
Le groupe divisé en trois cordées évoluant en autonomie et alternant pour la grimpe en tête.

La redscescente s’effectue après cinq heures de belle grimpe et l’équipe se dirige vers le lieu de départ pour un compte rendu de ce week-end de glace.
De très beaux moments et de bonnes conditions durant ces deux jours, merci aux accompagnateurs Romaric et Fred.